Cette version de site est ancienne, vous pouvez vous rediriger vers la nouvelle version en cliquant par ici : www.jetsetmagazine.net
FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

« Weldi » (Mon cher enfant) de Mohamed Ben Attia en compétition officielle au festival international du film francophone de Namur (Belgique)

Evénements | Publié le 14.09.2018

Le cinéma tunisien à l’honneur.

Le long-métrage tunisien : « Weldi » (Mon cher enfant) de Mohamed Ben Attia, coproduit par la Tunisie, la Belgique, la France et le Qatar, vient d’être sélectionné en compétition officielle de la 33è édition du festival international du film francophone de Namur(FIFF) en Communauté française de Belgique qui aura lieu du 28 septembre au 5 octobre 2018 dans la capitale de la région wallone.


Ce film d’une durée de 104 minutes concourt pour le Bayard d’Or du FIFF aux côtés de douze autres films. « Les films incontournables du moment, qui font la part belle à l’émotion et à la réflexion », comme le signalent les organisateurs de ce festival. Cette sélection est une nouvelle consécration pour cet opus, car « Weldi » a été déjà sélectionné et projeté cette année à la « Quinzaine des Réalisateurs » au festival international du film de Cannes. Il réunit les acteurs Mohamed Dhrif, Mouna Mejri, Imen Chérif et Zakaria Ben Ayed. Que dit la fable de ce film ?


Il s’agit de l’histoire de Riadh qui s’apprête à prendre sa retraite de cariste au port de Tunis. Il forme avec Nazli un couple uni autour de Sami leur fils unique qui s’apprête à passer le bac. Les migraines répétées de Sami inquiètent ses parents. Au moment où Riadh pense que son fils va mieux, celui-ci disparait. « Weldi » vient également d’être sélectionné en compétition officielle aux prochaines Journées cinématographiques de Carthage (JCC) qui auront lieu du 3 au 10 novembre 2018.


Bon vent et bonne chance à ce second long-métrage de Mohamed Ben Attia après sa première œuvre : « N’hebbekHédi » (Un vent de liberté) qui a raflé deux prix au festival de Berlin en 2016 (la Berlinale), à savoir le prix du meilleur premier film et l’Ours d’Argent du meilleur acteur pour Majd Mastoura.



B.L.

photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Beauté et mode
Agenda Culturel
The Place To Be
People
City guide
Auto