www.jetsetmagazine.net : Premier magazine people Tunisienhttp://www.jetsetmagazine.netPremier magazine people tunisien retrouvez les informations culturelles et nocturnes en tunisie, programme des soirées, photos et vidéos exclusives, agenda culturel, revue de presse culturelle, potins et news, bonnes adressesfr-FRDroits de reproduction et de diffusion réservés © jetsetmagazine.netcontact@jetsetmagazine.net (jetset magazine)contact@sameteam.com.tn (SAME TEAM)Tue, 23 Apr 2019 22:07:34 +0100Tue, 23 Apr 2019 22:07:34 +0100Premier magazine people tunisien : Articles exclusifs, soirées, sorties, culturehttp://www.jetsetmagazine.net/rss/magazine.php?categorie=51www.jetsetmagazine.net : Premier magazine people Tunisienhttp://jetsetmagazine.net/rss/logo_jetset.gifhttp://www.jetsetmagazine.netPremier magazine people tunisien retrouvez les informations culturelles et nocturnes en tunisie, programme des soirées, photos et vidéos exclusives, agenda culturel, revue de presse culturelle, potins et news, bonnes adresses<![CDATA[JCC 2018 – Neuf films tunisiens en compétition officielle]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/jcc-2018--neuf-films-tunisiens-en-competition-officielle.16.5052.htmlLa 29ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) se déroulera du 3 au 10 Novembre 2018. 

Dans son communiqué, le comité directeur des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) informe que la liste des films tunisiens sélectionnés pour participer aux compétitions officielles de l’édition 2018 est la suivante :

Longs Métrages Fiction:


«Regarde moi » du réalisateur Nejib Belkadhi, production PROPAGANDA productions;


Synopsis :


Le film raconte l’histoire de Lotfi, un immigré tunisien qui vit en France, contraint de retourner en Tunisie pour prendre soin de son enfant autiste.

La première mondiale de ce film a eu lieux lors du Festival International du Film de Toronto (TIFF), où il a eu un excellent accueil.

La sortie nationale de ce film est prévue pour le 11 novembre 2018.




« Mon cher enfant » du réalisateur Mohamed Ben Attia, production NOMADIS IMAGES:



Synopsis :

Riadh s’apprête à prendre sa retraite de cariste au port de Tunis. Avec Nazli, il forme un couple uni autour de Sami, leur fils unique qui s’apprête à passer le bac. Les migraines répétées de Sami inquiètent ses parents. Au moment où Riadh pense que son fils va mieux, celui-ci disparaît.


« Fatwa » du réalisateur Mahmoud Ben Mahmoud, production ARTS Distribution;

Synopsis
Brahim Nadhour, un tunisien installé en France depuis son divorce, rentre à Tunis pour enterrer son fils Marouane, mort dans un accident de moto. Il découvre que Marouane militait au sein d’une organisation salafiste et décide de mener son enquête pour identifier les personnes qui l’ont endoctriné. Peu à peu, il en vient à douter des circonstances de sa mort.

Quatre courts-métrages de fiction:

Ikhwène (Brotherhood) de la réalisatrice Meryam Joobeur, production Cinetelefilms.

Synopsis:

Mohamed est un berger endurci qui vit dans la campagne tunisienne avec sa femme et ses deux fils. Sa vie est ébranlée lorsque son fils aîné, Malik, revient secrètement de Syrie avec une nouvelle épouse nommée Rym, une mystérieuse Syrienne qui porte le niqab. La mère et les jeunes frères de Malik sont prompts à accepter le retour de Malik, mais Mohamed est mal à l’aise avec sa présence et son influence radicale potentielle sur la famille. La tension entre le père et le fils s’étend sur trois jours jusqu’à ce qu’il atteigne un point de rupture.

Ikhwène a remporté le Prix du meilleur court métrage canadien lors de la 18ème édition du Festival International du Film de Toronto.

- Astra de la réalisatrice Nidhal Guiga, production Nomadis Images.



Synopsis:

Une famille tourmentée à cause de leur fille atteinte de trisomie 21. La mère est froide et distante avec sa progéniture, le père (joué par Nejib Belkadhi) est dévoué à sa fille. Il décide de l’emmener à un parc d’attractions « Astra ». Ils vont à Astra contre l’avis de sa femme, qui préfère cacher l’existence de sa fille par honte.




-Le fleuriste du réalisateur Bouslama Chamakh,

-Au bout du fil » du réalisateur Faouzi Djemal, production MADBOX


Longs Métrages Documentaires:

-Tranche de vie  du réalisateur Nasreddine Shili, production DIONYSOS.

Courts Métrages Documentaires
-Soufisme  du réalisateur Younes Ben Hajria, production CONCEPT Studio.

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/jcc-2018--neuf-films-tunisiens-en-competition-officielle.16.5052.htmlFri, 21 Sep 2018 00:09:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/jcc-2018--neuf-films-tunisiens-en-competition-officielle.16.5052.html
<![CDATA["Regarde-moi" de Néjib Belkadhi au Los Angeles Film Festival]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/regardemoi-de-nejib-belkadhi-au-los-angeles-film-festival.16.5041.html
Le film "Regarde-moi" du cinéaste tunisien Nejib Belkadhi, produit par Propaganda Productions, figure dans la sélection officielle du Festival de Los Angeles. le festival se tiendra du 20 au 28 septembre 2018.

Le film traite du sujet sensible de l’autisme. Il raconte l’histoire de Lotfi, un immigré tunisien qui vit en France, contraint de retourner en Tunisie pour prendre soin de son enfant autiste.

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/regardemoi-de-nejib-belkadhi-au-los-angeles-film-festival.16.5041.htmlTue, 18 Sep 2018 00:09:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/regardemoi-de-nejib-belkadhi-au-los-angeles-film-festival.16.5041.html
<![CDATA[Tunisian Horror Film Festival 2018]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/tunisian-horror-film-festival-2018.16.5036.htmlLe Festival Du Film d’Horreur De Tunis “Tunisian Horror Film 2.0” revient avec sa deuxième édition du 14 au 23 septembre 2018 à Tunis.

Au programme de Tunisian Horror Film 2018 plusieurs longs-métrages d’horreur récents mais aussi des films cultes qui seront projetés au Cinéma le Colisée de Tunis et Cinéma Le Palace Tunis.

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/tunisian-horror-film-festival-2018.16.5036.htmlFri, 14 Sep 2018 00:09:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/tunisian-horror-film-festival-2018.16.5036.html
<![CDATA[Les JCC 2019 inviteront le Sénégal, l’Irak, l’inde et le Brésil pour la nouvelle section FOCUS ]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/les-jcc-2019-inviteront-le-senegal-lirak-linde-et-le-bresil-pour-la-nouvelle-section-focus.16.5019.htmlLa Session 2018 des Journées cinématographiques de Carthage a introduit une nouvelle section « FOCUS » qui met en avant chaque année, quatre pays représentant l’Afrique sub-saharienne, le monde arabe, l’Asie et l’Amérique latine redonnant au festival sa dimension tricontinentale, voulue lors de sa fondation, confirmant ainsi sa vocation de festival du Sud.

Pour la session 2019 qui aura lieu du 3 au 10 Novembre, l’expérience se renouvellera et c’est le Sénégal, l’Irak, l’inde et le Brésil qui seront les pays invités d’honneur. Une fois les invitations lancées, Nejib Ayed, directeur général des JCC a entamé une tournée qui l’a mené à Bagdad et Dakar.

Lors de sa rencontre avec les autorités et les professionnels du cinéma irakien ainsi que les membres des médias nationaux, Néjib Ayed a rappelé le rôle des JCC depuis 1966, comme plateforme de découverte et lieu de rencontre des talents arabes et africains, toutes générations confondues et leur engagement militant en faveur de tous les combats justes.  De leur côté, les professionnels du cinéma irakiens ont considéré que la mise à l’honneur de leur cinéma à Carthage est un signe de reconnaissance et un message fort qui permet effectivement de lever le blocus culturel que connait leur cinéma depuis plus d’une décennie. . Ce « FOCUS » sur l’Irak permettra au public tunisien de découvrir et de redécouvrir au travers d’une douzaine de films, des classiques au plus récents, un cinéma vibrant et talentueux mais aussi la culture irakienne sous toutes ses formes, grâce à la venue à Tunis d’une forte délégation ainsi que la Troupe Nationale des Arts Populaires.








A Dakar, Nejib Ayed a été reçu au sein du ministère de la culture sénégalais par le chef de cabinet du ministre de la culture et le secrétaire général du ministère, ce qui a permit la facilitation des procédures de collaboration en créant un canal direct entre les JCC et les professionnels du cinéma sénégalais.



La décision de faire du Sénégal, l’invité d’honneur représentant l’Afrique sub-saharienne a été salué unanimement comme une reconnaissance au rôle important qu’a joué la cinématographie de ce pays dans la fondation même du festival. D’ailleurs Néjib Ayed lors de sa conférence de presse Dakaroise a rappelé que le premier Tanit d’Or de l’histoire des JCC a été attribué en 1966 à Sembène Oussman pour « LA NOIRE DE » et que Sembène fut le compagnon de route de Tahar Cheriaa, fondateur des JCC.

Le Sénégal sera donc à Tunis en Novembre pour montrer sa cinématographie mais aussi ses cultures riches et festives avec une participation du Ballet National du Sénégal dans les activités événementielles qui égaieront l’avenue Bourguiba. 

Des programmes de collaboration avec le Brésil et l’Inde sont actuellement en cours de finalisation et le même esprit cinéphilique et festif viendront confirmer que les JCC  sont la Fête du Cinéma mais aussi de la vie.

FB : https://www.facebook.com/JCC.TN/

Instagram : https://www.instagram.com/jcc_tunisie_official/?hl=fr

Twitter : https://twitter.com/JCC_Tunisie

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/les-jcc-2019-inviteront-le-senegal-lirak-linde-et-le-bresil-pour-la-nouvelle-section-focus.16.5019.htmlMon, 03 Sep 2018 00:09:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/les-jcc-2019-inviteront-le-senegal-lirak-linde-et-le-bresil-pour-la-nouvelle-section-focus.16.5019.html
<![CDATA[MANARAT : Le festival de cinéma méditerranéen du 9 au 15 juillet 2018 ]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/manarat--le-festival-de-cinema-mediterraneen-du-9-au-15-juillet-2018.16.4934.htmlManarat est un nouveau rendez-vous cinématographique qui a pour objectifs majeurs de faire vivre la réalité artistique de cet espace géopolitique, trait d’union entre les pays du nord et du sud de la Méditerranée,le but est d’offrir la possibilité au public tunisien de découvrir des cinématographies méditerranéennes et d’être un véritable évènement populaire à travers des projections gratuites sur les plages de Tunis et dans les régions.

Manarat se distingue aussi par sa volonté de construire une plateforme professionnelle réunissant tous les représentants institutionnels et les personnalités du cinéma autour d’échanges entre pays ayant la Méditerranée en partage.
Organisé par l’Institut français de Tunisie, le Centre National du Cinéma et de l’Image et le CNC - Centre national du cinéma et de l'image animée, MANARAT est un festival unique en quatre temps :

une programmation intégrant une compétition d’une série de films de fiction venant des pays de la Méditerranée (Albanie, Algérie, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Chypre, Égypte, Espagne, France, Grèce, Italie, Liban, Libye, Maroc, Monténégro, Palestine, Slovénie, Syrie, Tunisie, Turquie) ; un portrait d’un réalisateur, un regard porté sur la cinématographie de deux pays invités et une actualité cinématographique des pays de la Méditerranée.

Il y aura un Forum professionnel favorisant des rencontres entre professionnels, des rendez-vous institutionnels et de grandes projections populaires sur les plages de la Méditerranée « LES TOILES DE MER ».

Le festival prévoit une section compétitive d'une dizaine de films, un panorama du cinéma Méditerranéen et un hommage au Maroc et à la Palestine.

Cette initiative a pour but de rapprocher les différents pays de la rive Nord et Sud de Méditerranée par le biais des images et de faire découvrir au public tunisien qui a fait la preuve de sa cinéphilie à travers les Journées Cinématographiques de Carthage, des films qu’il n’a pas l’opportunité́ de voir.

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/manarat--le-festival-de-cinema-mediterraneen-du-9-au-15-juillet-2018.16.4934.htmlTue, 19 Jun 2018 00:06:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/manarat--le-festival-de-cinema-mediterraneen-du-9-au-15-juillet-2018.16.4934.html
<![CDATA[Tout le Palmarès du 71e Festival de Cannes !]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/tout-le-palmares-du-71e-festival-de-cannes.16.4884.htmlClap de fin sur ce 71e Festival de Cannes qui, pendant 12 jours, a dévoilé des artistes et des films du monde entier. Sur la scène du Grand Théâtre Lumière, le maître de Cérémonie, Edouard Baer, a accueilli le Jury des Longs Métrages présidé par Cate Blanchett, pour l’annonce du Palmarès 2018.

La manifestation s’est achevée sur les Marches rouges, où les lauréats et le Jury ont rejoint Sting et Shaggy pour une surprise musicale Live !

LONGS MÉTRAGES

PALME D'OR
MANBIKI KAZOKU (Une affaire de famille) réalisé par KORE-EDA Hirokazu

GRAND PRIX
BLACKKKLANSMAN réalisé par Spike LEE

PRIX DU JURY
CAPHARNAÜM réalisé par Nadine LABAKI

PRIX D'INTERPRÉTATION MASCULINE
Marcello FONTE dans DOGMAN par Matteo GARRONE

PRIX DE LA MISE EN SCÈNE
ZIMNA WOJNA (Cold War)réalisé par Pawel PAWLIKOWSKI

PRIX DU SCÉNARIO EX-ÆQUO
Alice ROHRWACHER
pour LAZZARO FELICE (Heureux comme Lazzaro)

Jafar PANAHI
pour SE ROKH (3 Visages)

PRIX D'INTERPRÉTATION FÉMININE
Samal YESLYAMOVA dans AYKA par Sergey DVORTSEVOY

PALME D'OR SPÉCIALE
LE LIVRE D'IMAGE réalisé par Jean-Luc GODARD

⚪ COURTS MÉTRAGES

PALME D'OR
ALL THESE CREATURES (Toutes ces créatures)
réalisé par Charles WILLIAMS

MENTION SPÉCIALE DU JURY
YAN BIAN SHAO NIAN (On the Border)
réalisé par WEI Shujun

⚪ CAMÉRA D'OR

GIRL réalisé par Lukas DHONT
présenté dans le cadre de UN CERTAIN REGARD

Le jury de la CST a décidé de décerner le PRIX VULCAIN DE L'ARTISTE-TECHNICIEN 2018 à : SHIN Joom-Hee, le directeur artistique de BURNING pour sa contribution exceptionnelle à la caractérisation des personnages

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/tout-le-palmares-du-71e-festival-de-cannes.16.4884.htmlSun, 20 May 2018 00:05:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/tout-le-palmares-du-71e-festival-de-cannes.16.4884.html
<![CDATA[Les Prix Un Certain Regard 2018]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/les-prix-un-certain-regard-2018.16.4883.htmlUn Certain Regard 2018 a proposé dans sa compétition 18 films. 6 d’entre eux étaient des premiers films. Le film d'ouverture était DONBASS de Sergei Loznitsa.

Présidé par Benicio Del Toro (acteur, américano-portoricain), le Jury était composé d’Annemarie Jacir (réalisatrice et scénariste, palestinienne), Kantemir Balagov (réalisateur, russe), Virginie Ledoyen (actrice, française), et Julie Huntsinger (directrice exécutive du Festival du Film de Telluride, américaine).

«Nous pensons que parmi les 2000 films proposés au Festival cette année, les 18 sélectionnés au Certain Regard depuis l'Argentine jusqu'à la Chine sont tous à leur manière des vainqueurs. Au cours des 10 derniers jours, nous avons été extrêmement impressionnés par la grande qualité du travail présenté, mais au final nous avons été particulièrement émus par les 5 films suivants. »

Le Jury

PRIX UN CERTAIN REGARD
GRÄNS(BORDER) de Ali ABBASI

PRIX DU SCÉNARIO
SOFIA de Meryem BENM’BAREK

PRIX D’INTERPRÉTATION
Victor POLSTER pour GIRL de Lukas DHONT

PRIX DE LA MISE EN SCÈNE
Sergei LOZNITSA pour DONBASS

PRIX SPÉCIAL DU JURY
CHUVA É CANTORIA NA ALDEIA DOS MORTOS
(Les Morts et les autres / The Dead and the Others)
de João SALAVIZA et Renée NADER MESSORA

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/les-prix-un-certain-regard-2018.16.4883.htmlSat, 19 May 2018 00:05:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/les-prix-un-certain-regard-2018.16.4883.html
<![CDATA[OSCARS 2018 : DÉCOUVREZ LE PALMARÈS COMPLET]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/oscars-2018--decouvrez-le-palmares-complet.16.4789.htmlPour cette 90ème cérémonie des Oscars, le film La Forme de l'Eau de Guillermo del Toro a remporté pas moins de 4 statuettes, celle du meilleur film, du meilleur réalisateur, des meilleurs décors et direction artistique et de la meilleure musique de film. En suivant on retrouve Dunkerque avec 3 oscarisations puis Three Billboards avec 2 récompenses.

PALMARÈS COMPLET DES OSCARS 2018

  • Meilleur film : La Forme de l'Eau de Guillermo del Toro
  • Meilleur réalisateur : Guillermo del Toro pour La Forme de l’Eau
  • Meilleur acteur : Gary Oldman dans Les Heures Sombres
  • Meilleure actrice : Frances McDormand dans Three Billboards : Les Panneaux de la Vengeance
  • Meilleur acteur dans un second rôle : Sam Rockwell, dans Three Billboards : Les Panneaux de la Vengeance
  • Meilleure actrice dans un second rôle : Allison Janney dans Moi, Tonya
  • Meilleur scénario original : Jordan Peele pour Get Out
  • Meilleur scénario adapté : James Ivory pour Call Me by Your Name
  • Meilleurs décors et direction artistique : Paul Denham Austerberry, Shane Vieau et Jeff Melvin pour La Forme de l'Eau
  • Meilleurs costumes : Mark Bridges pour Phantom Thread
  • Meilleurs maquillages et coiffures : Kazuhiro Tsuji, David Malinowski et Lucy Sibbick pour Les Heures Sombres
  • Meilleure photographie : Roger Deakins pour Blade Runner 2049
  • Meilleur montage : Lee Smith pour Dunkerque
  • Meilleur montage de son : Richard King et Alex Gibson pour Dunkerque
  • Meilleur mixage de son : Mark Weingarten, Gregg Landaker et Gary A. Rizzo pour Dunkerque
  • Meilleurs effets visuels : John Nelson, Gerd Nefzer, Paul Lambert et Richard R. Hoover pour Blade Runner 2049
  • Meilleure chanson originale : Remember Me dans Coco, paroles et musique de Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez
  • Meilleure musique de film : Alexandre Desplat pour La Forme de l’Eau
  • Meilleur film en langue étrangère : Une femme fantastique de Sebastián Lelio (Chili)
  • Meilleur film d'animation : Coco de Lee Unkrich et Adrian Molina
  • Meilleur film documentaire : Icarus de Bryan Fogel et Dan Cogan
  • Meilleur court métrage de fiction : The Silent Child de Chris Overton et Rachel Shenton
  • Meilleur court métrage d'animation : Dear Basketball de Glen Keane et Kobe Bryant
  • Meilleur court métrage documentaire : Heaven Is a Traffic Jam on the 405 de Frank Stiefel
]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/oscars-2018--decouvrez-le-palmares-complet.16.4789.htmlMon, 05 Mar 2018 00:03:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/oscars-2018--decouvrez-le-palmares-complet.16.4789.html
<![CDATA[Cate Blanchett, Présidente du Jury du Festival de Cannes 2018]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/cate-blanchett-presidente-du-jury-du-festival-de-cannes-2018.16.4725.htmlL’actrice australienne Cate Blanchett sera la Présidente du Jury du Festival de Cannes dont la 71e édition se tiendra en mai 2018.

« Je viens à Cannes depuis des années comme actrice, comme productrice, pour les soirées de gala et pour les séances en Compétition, pour le Marché même, a-t-elle déclaré. Mais je ne suis encore jamais venue pour le seul plaisir de profiter de la corne d’abondance de films qu’est ce grand festival. »

Cate Blanchett succèdera à Pedro Almodóvar, Président de la 70e édition du Festival de Cannes dont le Jury a attribué la Palme d’or à The Square du réalisateur suédois Ruben Östlund.
« Le privilège que l’on me fait de me demander de présider le Jury et la responsabilité qui sera la mienne m’emplissent d’humilité, poursuit-elle. Cannes joue un rôle majeur dans l’ambition du monde de mieux se connaître en racontant des histoires, cette tentative étrange et vitale que tous les peuples partagent, comprennent et désirent ardemment. »

Pierre Lescure, Président du Festival de Cannes et Thierry Frémaux, Délégué général, se réjouissent : « Nous sommes très heureux d’accueillir une artiste rare et singulière dont le talent et les convictions irriguent les écrans de cinéma comme les scènes de théâtre. Nos conversations, cet automne, nous promettent qu’elle sera une Présidente engagée, une femme passionnée et une spectatrice généreuse. » 

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/cate-blanchett-presidente-du-jury-du-festival-de-cannes-2018.16.4725.htmlThu, 04 Jan 2018 00:01:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/cate-blanchett-presidente-du-jury-du-festival-de-cannes-2018.16.4725.html
<![CDATA[« JetsetMagazine » a vu aux JCC « Sherch » (Vent du Nord) de Walid Mattar : Trajectoires en filigrane et espoir à l’horizon]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/jetsetmagazine--a-vu-aux-jcc--sherch--vent-du-nord-de-walid-mattar--trajectoires-en-filigrane-et-espoir-a-lhorizon.16.4655.htmlC’est devant un public des plus nombreux que « Sherch » (Vent du Nord), premier long-métrage du réalisateur tunisien Walid Mattar a été projeté récemment à l’« ABC. » Un film qui suit les trajectoires qui se ressemblent terriblement et se croisent indirectement, de deux personnages : l’un est français, l’autre est tunisien.

Le parallélisme entre leurs vies est narré avec moult précisions avec l’usage du montage parallèle qui s’impose de lui-même. Deux histoires apparemment simples mais qui mettent le doigt sur le problème du chômage forcé et celui choisi dans le nord et le sud de la Méditerranée. Il s’agit également du sempiternel problème de l’émigration clandestine. Le rappeur et non moins comédien Hamzaoui nous tient grâce à un jeu subtil dans le rôle de l’ouvrier Foued. Et malgré le fait qu’il doit subvenir aux soins médicaux de sa mère malade, il garde un calme olympien et ne manque pas d’humour. Dans l’Hexagone, la situation n’est pas aussi belle pour Hervé qui quittera son boulot pour essayer de s’adonner à la pêche.

La réalisateur Walid Mattar expose, telles qu’elles, de dures réalités du milieu ouvrier et du chômage dans la Tunisie post-révolution. Le langage, parfois cru, est rapporté en toute fidélité. Mais il est une scène qui marque le début et la fin du film avec un feu d’artifice qui vient apporter des notes d’espoir traduisant de meilleurs lendemains pour les deux personnages qui ne se rencontreront pas dans le film. Car des deux côtés de la Méditerranée, les situations sont presques identiques et les destins croisés savamment narrés à travers ce film.

B.L.

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/jetsetmagazine--a-vu-aux-jcc--sherch--vent-du-nord-de-walid-mattar--trajectoires-en-filigrane-et-espoir-a-lhorizon.16.4655.htmlFri, 10 Nov 2017 00:11:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/jetsetmagazine--a-vu-aux-jcc--sherch--vent-du-nord-de-walid-mattar--trajectoires-en-filigrane-et-espoir-a-lhorizon.16.4655.html
<![CDATA[Le Film Tunisien « La belle est la meute» « Aala Kaf Efrit » « Beauty and the dogs » ouvrira la 7ème édition du Festival de film arabe de Malmö ]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/le-film-tunisien--la-belle-est-la-meute--aala-kaf-efrit---beauty-and-the-dogs--ouvrira-la-7eme-edition-du-festival-de-film-arabe-de-malmo.16.4559.htmlLe film tunisien « Ala Kaf Afrit » « Beauty and the dogs » réalisé par Kaouther Ben Hania ouvrira le 7ème Festival du film arabe de Malmö le 6 octobre 2017. Le film sélectionné dans la section Un Certain Regard au Festival de Cannes 2017 fera sa première suédoise au MAFF et ce au Cinéma Royal à Malmö.




L’actrice tunisienne Mariam Al Ferjani, la réalisatrice Kaouther Ben Hania et son équipe de production seront présents à Malmö pendant le festival, le film sera inclus dans la sélection officielle des longs métrages.

« Aala Kaf Efrit » « Beauty and the dogs » est un film de fiction basé sur une histoire vraie qui met en lumière le sort des femmes en Tunisie. Le film suit l'histoire de Myriam, une jeune étudiante tunisienne qui, après une soirée privée dans une boîte de nuit, sera violée par trois policiers. Malgré le traumatisme et la souffrance qu'elle éprouve, Myriam veut que justice soit faite et décide de porter plainte.






Kaouther Ben Hania dit : «Je suis très reconnaissante pour le Fond de développement du Festival du film arabe de Malmö, où a commencé le processus de production de mon film « Aala Kaf Efrit » « Beauty and the dogs ». Cela m'a permis d'avoir un coproducteur suédois et de travailler avec des techniciens suédois étonnants et talentueux. Aujourd'hui, j'ai l'honneur de revenir à ce festival incroyable pour partager avec son public le résultat final d'une longue progression de travail et de la première coproduction tuniso-suédoise ".

Elle ajoute : "Très heureuse aussi que mon film soit choisi pour être le film d'ouverture du festival, cela signifie beaucoup pour moi et pour tous les cinéastes arabes qui veulent collaborer avec des coproducteurs suédois".
Le Film est une coproduction entre Cinetelefilms (TN), Tanit Films (FR), Laika Film & Television AB, Chimney and Film i Väst et al. Il a reçu un soutien en Suède du Swedish Film Institute et a acquis une première subvention de développement au Malmö Arab Film Festival en 2015.





« Aala Kaf Efrit » « Beauty and the dogs » est distribué en Suède par Folkets Bio et aura sa première suédoise à l'automne 2017.

Le 7ème Festival annuel du film arabe de Malmö aura lieu du 6 au 10 octobre 2017 et prévoit des milliers de cinéphiles de Malmö et de la région, ainsi que des acteurs, des réalisateurs, des producteurs et des professionnels du cinéma de renom représentant les plus grands films de l'année dans le monde arabe.



]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/le-film-tunisien--la-belle-est-la-meute--aala-kaf-efrit---beauty-and-the-dogs--ouvrira-la-7eme-edition-du-festival-de-film-arabe-de-malmo.16.4559.htmlTue, 22 Aug 2017 00:08:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/le-film-tunisien--la-belle-est-la-meute--aala-kaf-efrit---beauty-and-the-dogs--ouvrira-la-7eme-edition-du-festival-de-film-arabe-de-malmo.16.4559.html
<![CDATA[Découvrez en exclusivité la bande-annonce du film La Belle et la Meute ]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/decouvrez-en-exclusivite-la-bandeannonce-du-film--la-belle-et-la-meute.16.4452.html

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/decouvrez-en-exclusivite-la-bandeannonce-du-film--la-belle-et-la-meute.16.4452.htmlThu, 11 May 2017 00:05:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/decouvrez-en-exclusivite-la-bandeannonce-du-film--la-belle-et-la-meute.16.4452.html
<![CDATA[Mr et Mme Adelman : Doria Tillier et Nicolas Bedos réunis au cinéma ! ]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/mr-et-mme-adelman--doria-tillier-et-nicolas-bedos-reunis-au-cinema.16.4374.htmlaprès leur histoire d'amour et leurs échanges de vannes sur les plateaux télé, le couple glamour et sexy au sens de l'humour hilarant et incisif se réunit pour le meilleur et pour le pire dans ce film de comédie qui nous promet bien des fous rires.



Synopsis

Victor Adelman, un célèbre écrivain, vient de mourir. Un journaliste rend visite à sa veuve, Sarah Adelman. Commence alors le récit d'une histoire d'amour mouvementée, soit quarante-cinq ans de vie commune. Sarah rencontre Victor en 1971 et devient rapidemment sa muse. Elle se passionne pour son travail et l'épouse malgré les relations glaciales qu'elle entretient avec ses futurs beaux-parents. La passion laisse place peu à peu à la routine. Victor, à la fois égocentrique et tourmenté, commence à avoir du succès et reproche à Sarah de s'embourgeoiser, elle qui était si libre et rebelle au début de leur relation. Il la trompe sans vergogne et la fait souffrir...

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/mr-et-mme-adelman--doria-tillier-et-nicolas-bedos-reunis-au-cinema.16.4374.htmlTue, 07 Mar 2017 00:03:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/mr-et-mme-adelman--doria-tillier-et-nicolas-bedos-reunis-au-cinema.16.4374.html
<![CDATA[BAFTA 2017 : le palmarès]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/bafta-2017--le-palmares.16.4345.htmlLe palmarès complet est ci-dessous. Les gagnants sont en rouges.


Meilleur film


Premier Contact
Moi, Daniel Blake
La La Land
Manchester by the Sea
Moonlight


Meilleur film britannique

American Honey
Denial
Les Animaux fantastiques
Moi, Daniel Blake
Notes on Blindness
Under the Shadow


Meilleur réalisateur

Denis Villeneuve – Premier Contact
Ken Loach – Moi, Daniel Blake

Damien Chazelle – La La Land
Kenneth Lonergan – Manchester by the Sea
Tom Ford – Nocturnal Animals


Meilleure actrice

Amy Adams – Premier Contact
Emily Blunt – La Fille du train
Emma Stone – La La Land
Meryl Streep – Florence Foster Jenkins


Natalie Portman – Jackie


Meilleur acteur

Andrew Garfield – Tu ne tueras point
Casey Affleck – Manchester by the Sea
Jake Gyllenhaal – Nocturnal Animals
Ryan Gosling – La La Land
Viggo Mortensen – Captain Fantastic


Meilleur second rôle masculin

Aaron Taylor-Johnson – Nocturnal Animals
Dev Patel – Lion
Jeff Bridges – Comancheria
Hugh Grant – Florence Foster Jenkins
Mahershala Ali – Moonlight

Meilleur second rôle féminin

Hayley Squires – Moi, Daniel Blake
Michelle Williams – Manchester by the Sea
Naomie Harris – Moonlight
Nicole Kidman – Lion
Viola Davis – Fences

EE Rising Star (meilleur espoir)

Anya Taylor-Joy
Laia Costa
Lucas Hedges
Tom Holland
Ruth Negga


Meilleur scénario adapté

Premier Contact
Tu ne tueras point
Les Figures de l’ombre
Lion
Nocturnal Animals


Meilleur scénario original


Comancheria
Moi, Daniel Blake
La La Land
Manchester by the Sea
Moonlight

Meilleur premier film

Mike Carey, Camille Gatin – The Girl With All the Gifts
George Amponsah, Dionne Walker – The Hard Stop
Pete Middleton, James Spinney, Jo-Jo Ellison – Notes on Blindness
John Donnelly, Ben Williams – The Pass
Babak Anvari, Emily Leo, Oliver Roskill, Lucan Toh – Under the Shadow


Meilleur film en langue étrangère


Dheepan
Julieta
Mustang
Le Fils de Saul
Toni Erdmann

Meilleur documentaire

13th
The Beatles: Eight Days a Week – The Touring Years
The Eagle Huntress
Notes on Blindness
Weiner

Meilleur film d’animation

Le Monde de Dory
Kubo et l’armoire magique
Vaiana
Zootopie


Meilleure photographie

Premier Contact
Comancheria
La La Land
Lion
Nocturnal Animals


Meilleur montage

Premier Contact
Tu ne tueras pointLa La Land
Nocturnal Animals
Manchester by the Sea

Meilleur maquillage et coiffure

Florence Foster Jenkins
Doctor Strange
Tu ne tueras point
Nocturnal Animals
Rogue One: A Star Wars Story

Meilleurs costumes


Alliés
Les Animaux fantastiques
Florence Foster Jenkins
Jackie
La La Land


Meilleurs décors

Doctor Strange
Les Animaux fantastiques
Avé César !
La La Land
Nocturnal Animals

Meilleurs effets spéciaux


Premier Contact
Doctor Strange
Les Animaux fantastiques
Le Livre de la Jungle
Rogue One: A Star Wars Story


Meilleure musique

Premier Contact
Jackie
La La Land
Lion
Nocturnal Animals

Meilleur son

Premier Contact
Deepwater Horizon
Les Animaux fantastiques
Tu ne tueras point
La La Land


Meilleur court métrage britannique

Consumed
Home
Mouth of Hell
The Party
Standby


Meilleur court d’animation britannique

The Alan Dimension
A Love Story
Tough

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/bafta-2017--le-palmares.16.4345.htmlMon, 13 Feb 2017 00:02:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/bafta-2017--le-palmares.16.4345.html
<![CDATA[Pedro Almodóvar, Président du Jury du 70e Festival de Cannes]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/pedro-almodovar-president-du-jury-du-70e-festival-de-cannes.16.4332.htmlIcône flamboyante du cinéma espagnol et metteur en scène célèbre à travers le monde, le réalisateur et scénariste Pedro Almodóvar sera le prochain Président du Jury du Festival International du Film de Cannes qui débutera le 17 mai prochain et fêtera sa 70e édition.

Suite à l’invitation de Pierre Lescure et Thierry Frémaux, le cinéaste a déclaré : « Je suis très heureux de fêter le 70e anniversaire du Festival du Film de Cannes dans cette fonction si privilégiée. Je suis reconnaissant et honoré et j’ai le trac ! Être Président du Jury est une lourde responsabilité et j’espère être à la hauteur des circonstances. Je peux vous dire que je vais me dévouer corps et âme à cette tâche, qui est à la fois un plaisir et un privilège. »

Au fil d’une filmographie éblouissante et iconoclaste, ce conteur virtuose tisse depuis 35 ans une complicité avec les spectateurs du monde entier. Depuis Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier (Pepi, Luci, Bom y otras chicas del montón, 1982) jusqu’à Julieta(2016), ses 20 films dessinent une œuvre incandescente, héritée de sa jeunesse punk et contestataire, et portée par une passion insatiable pour les figures féminines et pour l’histoire du cinéma. Toujours surprenant, éclectique mais cohérent, le réalisateur originaire de La Mancha s’adonne à tous les genres – vaudeville, farce, tragédie, fantastique, comédie musicale, thriller – sans pour autant perdre de vue ses thèmes de prédilection : la passion, la filiation, le destin, la culpabilité ou les secrets enfouis.

Dans un cinéma des corps et des cœurs, une troupe d’acteurs l’accompagne fidèlement et donne vie à cette belle humanité, parmi lesquels Penélope Cruz, Marisa Paredes, Antonio Banderas, Rossy de Palma, Javier Bardem, Javier Cámara, Carmen Maura ou Victoria Abril.

« Pour sa 70e édition, le Festival de Cannes est heureux d’accueillir un artiste unique qui jouit d’une immense popularité. Son œuvre s’est déjà inscrite pour toujours dans l’histoire du cinéma. Une longue fidélité unit Pedro Almodóvar au Festival, dont il a été membre du Jury en 1992 sous la présidence de Gérard Depardieu », déclarent Pierre Lescure, Président du Festival, et Thierry Frémaux, Délégué général.

Cinq de ses films – Tout sur ma mère (Todo Sobre mi Madre, Prix de la Mise en scène), Volver (Prix du Scénario, Prix collectif d’Interprétation féminine), Étreintes brisées (Los Abrazos Rotos), La Piel que Habito, Julieta – ont été sélectionnés en Compétition. Enfin La Mauvaise Éducation (La Mala Educación) a fait l’ouverture du Festival en 2004 tandis que le réalisateur figure sur l’affiche officielle de la 60e édition.

À travers la présence de ce cinéphile passionné qui ne cesse de célébrer les pouvoirs magiques du cinéma et de rendre hommage aux maîtres Sirk, Franju, Hitchcock ou Buñuel, le Festival de Cannes fête un grand auteur international et une Espagne moderne et libre.

Le Festival de Cannes se déroulera du mercredi 17 au dimanche 28 mai 2017. La Sélection officielle et la composition du Jury seront dévoilées à la mi-avril.

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/pedro-almodovar-president-du-jury-du-70e-festival-de-cannes.16.4332.htmlTue, 31 Jan 2017 00:01:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/pedro-almodovar-president-du-jury-du-70e-festival-de-cannes.16.4332.html
<![CDATA[Pierre Lescure reconduit à la Présidence du Festival de Cannes]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/pierre-lescure-reconduit-a-la-presidence-du-festival-de-cannes.16.4322.htmlAlors que le Festival de Cannes prépare sa 70e édition, Pierre Lescure vient d’être réélu à l’unanimité Président de l’association organisatrice.


En décembre 2016, le conseil d’administration de l’Association Française du Festival International du Film, qui réunit pouvoirs publics et professionnels du 7e art, a renouvelé sa confiance à Pierre Lescure, et l'a réélu Président du Festival, poste qu'il occupe depuis juillet 2014. Ce nouveau mandat, d’une durée de trois ans, couvrira les éditions 2018, 2019 et 2020. Il garantit ainsi la continuité de la gouvernance du Festival et de ses projets.

Journaliste, cofondateur de la chaîne Canal+, Pierre Lescure a été Président-Directeur général du groupe Canal+ de 1994 à 2002. Entre 2008 et 2014, il est producteur et directeur des opérations du théâtre Marigny. Il est depuis 2015 Vice-Président de Molotov TV, la nouvelle plateforme numérique d’accès à la télévision.

Aux côtés de Pierre Lescure, Thierry Frémaux, Délégué général, continuera à diriger l’institution et à assurer notamment la sélection officielle qui sera dévoilée, pour l’édition 2017, à la mi-avril.


Le Festival de Cannes se tiendra du 17 au 28 mai 2017.

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/pierre-lescure-reconduit-a-la-presidence-du-festival-de-cannes.16.4322.htmlWed, 25 Jan 2017 00:01:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/pierre-lescure-reconduit-a-la-presidence-du-festival-de-cannes.16.4322.html
<![CDATA[Le court métrage de Mehdi M. Barsaoui remporte le grand prix du Jury au Festival international du film de Dubaï ]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/le-court-metrage-de-mehdi-m-barsaoui-remporte-le-grand-prix-du-jury-au-festival-international-du-film-de-dubai.16.4276.htmlMehdi M. Barsaoui jeune réalisateur Tunisien confirme son talent en décrochant le prix le plus important du festival du film international de Dubai.

En effet il remporte le grand prix du jury avec son court métrage qui s’intitule « On est bien comme ça » produit par Cinetelefilms et interprété par Nouri Bouzid et Sawssen Maalej.

Toutes nos félicitations et bonne continuation pour les projets à venir. 





Synopsis

Baba Azizi est un vieil homme que la maladie n’a pas épargné. Balloté de maison en maison entre ses différents enfants, il se retrouve chez sa fille pour y passer quelques jours. Un énième calvaire en perspective… sauf que les choses ne vont pas se passer comme il s’imaginait.

Détails film

Durée : 19 minutes
Nationalité : Tunisie
Année de production : 2016
Réalisateur : BARSAOUI MEHDI M.
Interprétation : Nouri BouzId - Sawssen Maléj

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/le-court-metrage-de-mehdi-m-barsaoui-remporte-le-grand-prix-du-jury-au-festival-international-du-film-de-dubai.16.4276.htmlWed, 14 Dec 2016 00:12:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/le-court-metrage-de-mehdi-m-barsaoui-remporte-le-grand-prix-du-jury-au-festival-international-du-film-de-dubai.16.4276.html
<![CDATA[Le nouveau film sur la vie de DALIDA ]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/le-nouveau-film-sur-la-vie-de-dalida.16.4268.htmlDalida c’est sans doute un rôle qui donne le vertige quand on est une actrice.

Le film réalisé par Liza Azuelos sortira dans les salles en France le 11 janvier 2017. Il relate la vie de Dalida, 30 ans d’une carrière incroyable, des centaines de millions d’albums vendus mais aussi un destin tragique. Le tournage a duré 11 semaines et couté 16 millions d’euros.

L’actrice qui incarne Dalida est Sveva Alviti, mannequin de 31 ans jusqu’ici inconnue du public, le coup de cœur de la réalisatrice.

Le film suit la vie de Dalida de sa naissance à sa mort et sortira pour les 30 ans de son décès en janvier prochain.





Synopsis :

De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe n°1, aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de Gigi l’Amoroso en 1974, le film Dalida est le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire... Une femme moderne à une époque qui l’était moins ... Malgré son suicide en 1987, Dalida continue de rayonner de sa présence éternelle.

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/le-nouveau-film-sur-la-vie-de-dalida.16.4268.htmlFri, 09 Dec 2016 00:12:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/le-nouveau-film-sur-la-vie-de-dalida.16.4268.html
<![CDATA[La Bande annonce du film tunisien كول التراب - No Man's Love enfin dévoilée ! ]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/la-bande-annonce-du-film-tunisien----no-mans-love-enfin-devoilee.16.4241.htmlFiction / 82 mn / Tunisie

Un film de : Nidhal Chatta

Avec :  Lotfi Abdelli, Fethi Haddaoui, Yasmine Bahri, Mohamed Ali Ben Jemaa, Férid Memmich

Synopsis :

"Dans un nulle part, hors du temps, Hakim errant, tourmenté, est obsédé par les images de sa sœur décédée. Il ne peut plus supporter l'autorité de son aîné qui est totalement renfermé sur lui-même.

Hakim a besoin de se forger et de trouver sa vérité. Il accepte une mission mystérieuse confiée par Ferid, l'homme le plus puissant et le plus dangereux de la région. Il embarque à bord de sa 203 pour une traversée du désert. A l'arrivée, il parviendra peut-être à briser ses chaînes et à affronter la vie."

Au cinéma à partir du 30 novembre !  

كول_التراب #KoulTrab   

]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/la-bande-annonce-du-film-tunisien----no-mans-love-enfin-devoilee.16.4241.htmlMon, 21 Nov 2016 00:11:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/la-bande-annonce-du-film-tunisien----no-mans-love-enfin-devoilee.16.4241.html
<![CDATA[JCC : Découvrez les affiches des films Tanit d’Or des 26 dernières éditions !]]>http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/jcc--decouvrez-les-affiches-des-films-tanit-dor-des-26-dernieres-editions.16.4204.htmlCe vendredi 28 octobre débutera la 27éme édition des Journées Cinématographiques de Carthage pendant laquelle seront projetés une panoplie de film tunisiens et étrangers dans pratiquement toutes les salles de la capitale ainsi que dans les régions et dans quelques prisons.

Pour nous remémorer cet incontournable festival qui met à l’honneur le cinéma, nous avons voulu revenir en arrière et vous faire découvrir les affiches des films qui ont obtenu le Tanit d’or de la première édition qui s’est déroulé 1966 jusqu’à nos jours.

Vous verrez que l’évolution est étonnante !

2015 : L’orchestre des aveugles – Mohamed Mouftakir – (Maroc)





2014 : Omar de Hany Abou Assad (Palestine)





2012 : La pirogue de Moussa Touré (Sénégal)





2010 : Microphone de Ahmad Abdalla (Egypte)





2008 : Tesa de Hailé Gerima (Ethiopie)




2006: Making Of de Nouri Bouzid (Tunisie)





2004 : À Casablanca, les anges ne volent pas de Mohamed Asli (Maroc)





2002 : Le prix du pardon de Mansour Sora Wade (Sénégal)





2000 : Dolé de Imunga Ivanga (Gabon)




1998 : Vivre au paradis de Bourlem Guerdjou (Algérie)




1996 : Salut cousin de Merzak Allouache (Algérie)



1994 : Les silences des palais de Moufida Tlatli (Tunisie)




1992 : La nuit de Mohamed Malas (Syrie)





1990 : Halfaouine, l’enfant des terrasses de Férid Boughdir (Tunisie)





1988 : Noces en Galilée de Michel Khleifi (Palestine)




1986 : L’homme de cendres de Nouri Bouzid (Tunisie)





1984 : Les rêves de la ville de Mohamed Malas (Syrie)





1982 : Finyé de Souleymane Cissé (Mali)





1980 : Aziza de Abdellatif Ben Ammar (Tunisie)





1978 : Les aventures d’un héros de Merzak Allouache (Algérie)





1976 : Les ambassadeurs de Naceur Triki (Tunisie)





1974 : Les Bicots-nègres, vos voisins de Med Hondo (Mauritanie) et Kafr kasem de Borhane Alaouié (Liban /Syrie)







1972 : Les dupes de Taoufik Salah (Syrie) et Sambizanga de Sarah Maldoror (République du Congo)







1970 : Le choix de Youssef Chahine (Egypte)





1966 : La Noire de… de Ousmane Sembène (Sénégale)


]]>
contact@jetsetmagazine.net (www.jetsetmagazine.net)Cinemahttp://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/jcc--decouvrez-les-affiches-des-films-tanit-dor-des-26-dernieres-editions.16.4204.htmlWed, 26 Oct 2016 00:10:00 +0100http://archive.jetsetmagazine.net/jetset,mag/jcc--decouvrez-les-affiches-des-films-tanit-dor-des-26-dernieres-editions.16.4204.html